nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

David contre Goliath; Une Trifluvienne gagne son combat contre Ottawa

David contre Goliath; Une Trifluvienne gagne son combat contre Ottawa

Une Trifluvienne a été reconnue comme victime de la thalidomide, après une bataille contre le gouvernement fédéral qui aura duré près de 3 ans et demi. Claudie Briand aura donc droit au soutien financier accordé aux victimes de ce médicament.

La thalidomide était un médicament contre l'insomnie et les nausées qui était prescrit aux femmes enceintes à la fin des années 50, jusqu'à son interdiction, en 1962. Il causait des difformités aux bébés. Dans le cas de Claudie Briand, elle est née avec des difformités au côté gauche et au squelette.

Pour gagner sa bataille, elle a dû faire face à plusieurs malchances. Son dossier médical où elle est née à Baie-Comeau a brûlé dans un incendie. Le médecin qui traitait sa mère est décédé et son dossier à l'hôpital Sainte-Justine n'existe plus.

La Cour fédérale a quand même reconnu le diagnostic en raison de preuves circonstancielles.

Claudie Briand recevra un montant forfaitaire de 125 000$ et une pension annuelle variant entre 25 et 100 000$.

 

Les nuits 100% musique

En direct de 00:00 à 05:30

1375
100

Les nuits 100% musique
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.