Aller au contenu

Mégantic: Sophie Lorain s’ouvre sur sa décision de participer à la série

Mégantic: Sophie Lorain s’ouvre sur sa décision de participer à la série
/ HPQ

Sophie Lorain et Alexis Durand-Brault sont les producteurs de la nouvelle série Mégantic, qui sera diffusée sur nos écrans le 9 février sur Club illico.

Tous les deux étaient de passage à La Tour le 16 janvier, en plus de la comédienne Julie Ringuette, qui les a rejoints un peu plus tard pour parler de l’émission.

La décision pour Sophie Lorain de participer en tant que productrice ne fût pas un choix facile!

Description de l'image non disponible

Une série qui, disons-le, n’a sûrement pas dû être évidente à mettre en place vu la réelle tragédie de 2013.

«C’est arrivé comment l’idée, c’est quoi le moment où vous vous êtes regardé et fait: On devrait raconter cette histoire-là?», demandait l’animateur Gildor Roy à l’endroit de Sophie et Alexis.

«Ça n’a pas été évident dès le départ parce que tu vois, même Sylvain Guy, qui est l’auteur de Mégantic, n’était pas chaud à l’idée de raconter cette histoire-là. Puis, nous non plus, moi je suis une fille assez réservée un peu plus pudique même je te dirais (…) Ça me faisait peur, Sylvain nous a dit… parce que lui avait été rencontrer les gens de Mégantic, déjà il avait eu cette rencontre-là. Alors il nous a dit: Venez à Mégantic, venez voir, puis venez entendre ce que moi j’ai entendu. Vous allez voir ça va vous faire changer d’idée. Puis, effectivement, quand on s’est retrouvé là, Alexis et moi on a rencontré des gens qui avaient envie de partager, qui sentaient le besoin de partager ce qu’ils ont vécu (…) Ce qu’on a reçu, on a senti le besoin de l’exprimer», lançait Sophie sur les raisons pour lesquelles elle a accepté de produire cette série.

Description de l'image non disponible

«Nous avons fait une dramatique avec Mégantic, ce n’est pas un documentaire. Les gens de Mégantic, il y a tout un aspect politique aussi à cette tragédie-là. Mais nous on n’est pas allés dans l’aspect politique de la chose, on a transposé une impression qu’on a eu des gens. Puis on a essayé d’en faire un récit précis pour que l’extérieur de la communauté puisse comprendre ce qui a été vécu de l’intérieur. Parce qu’on l’a toujours vu à travers la lorgnette des médias, des nouvelles, des journaux… Mais on n’a pas le contact humain, la vraie histoire humaine en arrière de ça, on n’a pas eu accès à ça», ajoutait Sophie Lorain.

Une série qui risque d’être émouvante et parfois même difficile…

Abonnez-vous à l’infolettre de Rythme 100.1!Abonnez-vous à l’infolettre de Rythme 100.1!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les filles du lunch
En direct
En ondes jusqu’à 13:01