Aller au contenu

Marc Dupré se confie sur le départ de son père

Marc Dupré se confie sur le départ de son père
Marc Dupré / HPQ

Marc Dupré, qui fait partie de l’industrie du spectacle depuis plusieurs années, s’est confié de façon impressionnante.

En effet, l’imitateur et chanteur s’ouvrait sur sa relation avec son père et son enfance difficile dans la série documentaire Comme des papillons, sur Vrai.

Il débutait en mentionnant s’être rendu compte à un certain moment de l’absence de son père de plus en plus récurrente, jusqu’au jour où ce dernier les a complètement abandonnés.

«J’ai encore le souvenir que c’était toujours moi, ma mère, ma sœur déjà très, très jeune. Mon père était là, il travaillait beaucoup (…) Jusqu’à tant que là, à l’âge de 10 ans, tout s’est écroulé, mon monde au complet. Mon père est parti», lance Marc.

Cette situation familiale a alors engendré un déménagement de Montréal à Terrebonne qui a fait en sorte que Marc est tombé sous de mauvaises influences.

«J’ai perdu toute ma stabilité (…) j’allais à l’école rarement. Puis, déjà, à 10-11 ans, c’était fou, j’avais une vie complètement… vraiment pas une bonne vie. Puis, vraiment, ce sont les influences. J’ai été influencé par des gens qui n’étaient pas nécessairement de bonnes personnes et qui n’étaient pas au même niveau que moi. À 14-15-16 ans, tu commences à boire, tu commences à prendre de la drogue. Tu commences à sortir, tu commences à être très, très contre tes parents. Le bonheur n’est pas là, je ne me sens pas bien (…)», ajoute la star.

Juste au moment où il commençait à aller mieux, en faisant quelques imitations, son père est revenu dans le décor, ce qui n’a fait qu’empirer pour le chanteur.

«Mon père est revenu, après quatre ans, sans le voir une fois. Puis, ça a été le moment le plus difficile, c’est là où tout a brisé (…) Il est revenu un peu comme un sauveur (…) Mon père voulait m’aider, il voulait me sauver, mais il ne s’est pas pris de la bonne façon (…) Je me suis mis à me sauver, je fuguais de chez nous, tout le temps», continue avec émotions Marc Dupré.

Cette adolescence difficile s’est terminée le jour ou son père est venu le chercher… en prison!

«Mon père est venu s’asseoir avec moi et pour la première fois de ma vie j’ai vu mon père pleurer. Mon père a pleuré toutes les larmes de son corps devant les policiers (…) Il m’a dit: C’est tout de ma faute ce que tu vis aujourd’hui (…) Ç’a été la plus belle chose dans ma vie qui est arrivée. Toutes ces années-là que j’étais perdu, c’est juste que j’avais besoin de lui», dit-il, les larmes aux yeux.

Par la suite, Marc est devenu l’homme que l’on connaît aujourd’hui… quelle histoire.

Un moment de télévision très touchant. Merci Marc, pour cette belle vulnérabilité.

Abonnez-vous à l’infolettre de Rythme 100.1!Abonnez-vous à l’infolettre de Rythme 100.1!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Rythme la nuit
En direct
En ondes jusqu’à 07:00