12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Le sommeil de nos ados perturbé par les réseaux sociaux

Le sommeil de nos ados perturbé par les réseaux sociaux

Le sommeil de nos ados perturbé par les réseaux sociauxMamanpourlavie.com

Cet article est une collaboration avec Mamanpourlavie.com et a été rédigé par Annie Harvey.

Problèmes de santé, troubles cognitifs, fluctuations de l’humeur, désordres d’ordre physiologiques et physiques, etc., les effets néfastes de la privation de sommeil ont été démontrés empiriquement, et ce, à maintes reprises.

Mais qu’en est-t-il du sommeil des adolescent, dans un monde plus connecté que jamais?

Une étude du Journal of Youth Studies, publiée l'an dernier, fait état d’une inquiétante tendance : un adolescent sur cinq se réveille la nuit pour aller sur les réseaux sociaux.

Réalisée auprès de 900 élèves âgés entre 12 et 15 ans, l’étude avait pour but d’évaluer les habitudes nocturnes des jeunes afin de déterminer non pas la quantité, mais la qualité de leur sommeil. À la question « Combien de fois, par nuit, vous réveillez-vous pour contacter un ami ou vérifier vos messages via votre ordinateur, votre tablette ou votre téléphone? », la moitié des participants ont répondu jamais, alors que 21,6% des 12-13 ans et 22,5% des 14-15 ans ont répondu qu’ils se réveillaient presque toutes les nuits pour se rendre sur les médias sociaux.

Moins satisfaits de leur vie

Toujours selon l’étude du Journal of Youth Studies, il semblerait que le phénomène serait plus fréquent dans la population féminine (26,4% des filles versus 16,5% chez les garçons). Cependant, nonobstant le sexe, les élèves qui ont dit utiliser les réseaux sociaux la nuit ont rapporté se sentir plus fatigué durant la journée et moins satisfait de leur vie en générale.


Bien entendu, plusieurs autres facteurs entrent en ligne de compte lorsque vient le temps d’évaluer la qualité du sommeil chez les adolescents. Cependant, il est indéniable que l’omniprésence des appareils électroniques et la peur de manquer quelque chose (Fear of missing out) vient exacerber, jusqu’en pleine nuit, l’engagement social des jeunes et affecte ainsi leur qualité de vie et leur santé.


Quelques effets du manque de sommeil chez l’adolescent :
•Affecte la mémoire et interfère dans l’apprentissage
•Augmentation des troubles de l’humeur/dépression
•Augmentation des troubles associés au TDA/H
•Anxiété
•Diminution ou altération de l’attention

Puisque la santé et le bien-être des adolescents passent en partie par la qualité de leur sommeil, ils doivent donc avoir des nuits reposantes. Si votre enfant est incapable de résister à l’appel des médias sociaux la nuit, peut-être devrait-il s’éloigner de la tentation et bannir tablettes, ordinateurs et téléphones intelligents de sa chambre à coucher?

En direct de 19:00 à 00:00
877
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.