Lectures d'automne

Lectures d'automneMitsou Magazine
Suggestions lecture de Mitsou

2:49

Suggestions lecture de Mitsou

Détails

Je n’aime pas l’automne parce que c’est le temps des couleurs et le temps des lattés à la citrouille. Je l’aime parce que c’est le temps de l’année où je ne me sens zéro coupable de me poser, livre en main, enveloppée dans une couverture. Je vous propose quelques-unes de mes dernières lectures et je vous reviens bientôt avec d’autres suggestions.

LES CIBLES DE CHRISTINE BROUILLET

Ce n’est un secret pour personne : je suis fana de Chrystine Brouillet. J’ai lu l’ensemble de son œuvre et je considère son héroïne Maud Graham comme une amie de longue date que je revois de temps en temps, le temps de 400 pages. Lors de notre dernière rencontre le mois dernier, Maud travaillait sur un cold case, puisque de nouveaux indices permettent de rouvrir une enquête pour un meurtre et une disparition survenus des années plus tôt. Ce roman met en scène une intrigue sombre qui nous fait réaliser que les crimes homophobes et xénophobes sont malheureusement toujours présents dans notre société moderne bien qu’on se croit bien plus tolérants.

CAFÉ CORSÉ DE MARIE PAQUET

Coup de cœur pour cette autrice native du Saguenay qui a fait lire son tout premier roman à son enseignante de… 6e année! Café corsé est juste parfait pour décrocher. C’est l’histoire de Vivianne pour qui la vie doit être à l’image d’un bon café : excitant, réconfortant et fait avec amour. Sans tout vous raconter, disons que son café devient pas mal corsé et qu’elle aura besoin de beaucoup de sucre et de lait pour l’adoucir.

MIDNIGHT SUN DE STEPHENIE MEYER

Eh oui! Elle l’a fait! De nombreuses années après la fin de la saga Twilight, Stephenie Meyer nous présente l’envers du décor et nous raconte l’histoire d’amour entre Bella et Edward, mais cette fois du point de vue du vampire. Je vous avoue qu’une fois le livre entre les mains, j’ai hésité à l’ouvrir de peur d’être déçue, mais je me suis rapidement mise à dévorer les pages. J’avoue même avoir préféré cette version, Edward étant un personnage sombre, complexe et centenaire. Fort intéressant à suivre quoi!    

DU CÔTÉ DES LAURENTIDES DE LOUISE TREMBLAY-D’ESSIAMBRE

Si vous êtes fanas de série, c’est le temps de vous plonger dans la petite dernière de Louise Tremblay-D’Essiambre, Du côté des Laurentides. On y suit Agnès Lafrance, qui, en 1931, réalise son rêve de devenir institutrice et atterrit dans les Laurentides. L’autrice nous propose encore une histoire chargée en émotions, une série aussi magnifique que son décor laurentien où l’amitié, l’entraide, la résilience et l’amour permettent de surmonter les mauvais coups du destin tout autant que d’apprécier petits et grands bonheurs.

LA COURONNE DU DIABLE D’ALEXANDRE NAJJAR

L’actualité étant déjà très lourde sur le sujet, je n’étais pas certaine d’apprécier ce roman mettant en scène notre très cher coronavirus, mais je l’ai finalement dévoré.  La Couronne du diable nous transporte dans huit pays (Chine, Japon, France, Italie, Espagne, Iran, Etats-Unis, Liban) alors que le monde est aux prises avec un terrible virus, la COVID-19. Le personnage se téléporte et son histoire se propage, comme le virus, de ville en ville pour nous restituer des scènes de la tragédie vécue dans ces huit pays par un médecin, une enseignante, un étudiant, un journaliste, un couple d’amoureux… On se retrouve forcément dans l’un ou l’autre de ces personnages et c’est la grande force de ce livre : nous faire décoller les yeux de notre nombril et nous les faire lever vers  d’autres réalités.

GROSSE, ET PUIS? DE EDITH BERNIER

« Un GROS lot n’est certainement pas quelque chose de négatif.

Une GROSSE maison n’est pas une mauvaise maison.

Pourquoi alors juge-t-on que c’est moins bien d’être une personne grosse ? »

Le phénomène de la grossophobie touche tout le monde. Ce livre nous permet non seulement de bien comprendre la discrimination et les préjugés nocifs envers les personnes grosses et nous sensibilise aux enjeux liés à cette question.

TU DEVRAIS PEUT-ÊTRE EN PARLER À QUELQU'UN

Le livre dont je vous ai parlé cet été, Maybe You Should Talk To Someone dont je vous ai parlé cet été sort demain en français sous le nom de Tu devrais peut-être parler à quelqu’un. C’est le récit d’une psychologue qui a longtemps travaillé dans le milieu de la télé et du cinéma américain (elle était de la production de Friends). Sa plume est très colorée et amusante. Elle nous parle de la profession de psychologue – un humain aussi, avec ses tumultes personnels – qui vit autant de rebonds et de tourments que ses patients. Le behind the scene est fascinant. Comment les psychologues nous perçoivent-ils? Comment sont-ils capables, comme Lorie, de consoler leurs patients d’une peine d’amour alors que leur propre couple vient de s’écrouler?

Si vous vous êtes déjà retrouvés dans le cabinet d’un psychologue et que vous vous êtes questionnés sur sa vie à lui ou elle, vous êtes au bon endroit. Si vous vous êtes aussi demandés ce qu’il pense vraiment de vous, ce livre devrait déjà être entre vos mains! Ce roman n’est pas de la chick lit, mais il se lit tout aussi facilement. Je l’ai même conseillé à toutes mes amies de filles… et à ma psy!

En direct de 13:00 à 16:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.