• Accueil
  • Tout ce que vous voulez savoir sur la Société québécoise du cannabis

Tout ce que vous voulez savoir sur la Société québécoise du cannabis

Tout ce que vous voulez savoir sur la Société québécoise du cannabis

Demain, le cannabis sera légal au Québec!

Les médias l’ont annoncé allègrement, mais on a quand même du mal à y croire… La loi 157 entrera et la loi fédérale C-45 qui légalise le cannabis entreront en vigueur demain, le 17 octobre 2018, permettant aux personnes de 18 ans et + de consommer du cannabis dans un but récréatif. Afin d’avoir l’heure juste sur la Société québécoise du cannais (SQDC), j’ai interviewé Mathieu Gaudreault, porte-parole de la SAQ.

La SQDC (Société québécoise du cannabis) ouvrira ses 12 nouvelles boutiques dans 12 régions du Québec à 10h demain, incluant 3 succursales à Montréal.

 « On est bien conscients qu’on ne pourra répondre à toute la demande avec seulement 12 boutiques, mais on commence avec ça. Un site Web transactionnel sera également disponible».

L’ouverture de 3 autres boutiques est prévue dans les prochaines semaines.

La SQDQ a travaillé de concert avec les élus municipaux où ils prévoyaient s’implanter. « La où il n’y avait pas de volonté, on allait simplement ailleurs. On ne poussait pas la note. »

Les boutiques seront ouvertes de 10h à 21h en semaine et de 10h à 17h la fin de semaine. La boutique en ligne sera toujours ouverte à www.sqdc.ca.

À QUOI RESSEMBLERONT LES NOUVELLES BOUTIQUES?
De taille similaire aux SAQ Express, soit environ 2 000 pieds carrés, les boutiques seront toutes identiques. Elles comprendront un lobby, une zone-conseil et une arrière-boutique.

LE LOBBY
Un agent de sécurité à l’entrée demandera une carte d’identité à chaque personne et refusera l’entrée aux mineurs. 

LA ZONE-CONSEIL
La mission de la SQDCQ est centrée sur le conseil et la santé publique. « Notre objectif est de vendre un produit sécuritaire à ceux qui en consomment déjà. Et non de maximiser les ventes. »

Les conseillers informeront les clients sur les différents produits et les enjeux liés à leur consommation. Il faudra aller à la caisse pour commander ses produits lesquels vous seront remis seulement après avoir complété la transaction, tel que prévu par la loi.

« Les produits seront visibles derrière le comptoir, mais il n’y aura pas d’étalage classique comme on retrouve habituellement en magasin. Les produits ne seront pas visibles non plus de l’extérieur. »

Hélas, vous ne pourrez pas vous adonner au lèche-vitrine pour les produits de cannabis ! Aucun marketing, publicité, promotion ou programme de fidélisation ne seront offerts. On est loin de la SAQ !

L’ARRIÈRE-BOUTIQUE
En arrière-boutique seront stockés les produits en provenance des 6 fournisseurs canadiens autorisés par la SQCQ et annoncés en avril dernier. « Nos fournisseurs sont tous déjà certifiés par Santé Canada pour le cannabis médicinal. » Sûrement que d’autres fournisseurs se joindront à la liste éventuellement.

LES PRODUITS
Au menu de la SQDC : de la fleur séchée (équivalent à ce qu’on retrouve habituellement sur le marché noir) que vous pourrez aussi vous la procurer broyée ou préroulée. Elle offrira également de l’huile en bouteille ou encore sous forme de gélule ou d’atomiseur (un vaporisateur qu’on applique directement en bouche un peu ceux pour l’haleine).

Pour ce qui est des produits comestibles comme le chocolat, les brownies et les jujubes, les la loi fédérale C45 ne permet pas leur vente pour le moment. Ce sera possiblement offert plus tard… à surveiller.

Bon à savoir : le maximum permis par le cadre règlementaire québécois est de 30 grammes par personne. Il sera donc interdit, d’en acheter davantage par personne en boutique. De plus, contrairement à la SAQ, aucun mineur ne sera admis dans les boutiques.

LE MOT DE LA FIN
En terminant, je vous dis : souvenez-vous que la loi prévoit une tolérance zéro pour la consommation de cannabis au volant. Et… bonne découverte des nouveaux produits de la SQDC ! Demain est le début d’une nouvelle ère.

En direct de 01:00 à 05:30
1230
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.