12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Nathalie Simard se prononce sur l'affaire Rozon

Nathalie Simard se prononce sur l'affaire Rozon

Nathalie Simard se prononce sur l'affaire Rozon

Il y a maintenant une quinzaine d'années, la chanteuse Nathalie Simard se retrouvait devant les tribunaux, espérant alors que la culpabilité de son agresseur soit reconnue.

L'affaire Gilbert Rozon réveille donc de douloureux souvenirs chez elle et le Journal de Montréal a recueilli son témoignage.

Celle qui a eu le courage de dénoncer se désole aujourd'hui qu'une seule plainte a été retenue sur les 14 qui ont été déposées contre Gilbert Rozon.

« C'est d'une grande tristesse. Elles ont eu le courage de se lever debout et d'aller dénoncer. C'est ça qu'on leur dit : allez dénoncer. Alors quel message laisse-t-on aux victimes? », a-t-elle demandé lors de sa rencontre avec le Journal, avant d'ajouter qu'elle a été « chanceuse » que son agresseur avoue ses crimes à l'époque puisque cette preuve a grandement contribué à sa condamnation.

« La justice, c'est une jungle » a-t-elle lancé.

Elle se réjouit toutefois des récentes initiatives gouvernementales qui vont permettre notamment de développer un plan d'action en matière conjugale ainsi que de créer des tribunaux spécialisés.

Le 12 février prochain, elle fera un retour sur disque en présentant son album Je veux vivre, qui contient des chansons originales, et désire ainsi participer à la conversation sur la violence et les abus sexuels en se lançant dans une tournée de spectacles-conférences à travers le Québec.

En direct de 11:00 à 16:00
1244
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.