• Accueil
  • Vincent Leclerc: «Séraphin Poudrier, t’as rocké ma vie»

Vincent Leclerc: «Séraphin Poudrier, t’as rocké ma vie»

Vincent Leclerc: «Séraphin Poudrier, t’as rocké ma vie»HPQ

Ce lundi marquait la fin de la série Les pays d’en haut, alors que l’ultime épisode a été diffusé sur ICI Télé. Le comédien Vincent Leclerc a souligné l’événement en publiant un texte touchant pour ainsi compléter ses adieux au personnage mythique de Séraphin Poudrier qu’il a incarné avec brio pendant 6 belles années.

Il y a quelques semaines, le comédien s’était en effet confié sur le deuil difficile qu’il avait dû faire à la fin des tournages de la dernière saison. Toujours aussi reconnaissant d’avoir pu vivre cette expérience unique en carrière, Vincent Leclerc a voulu saluer toutes les personnes qui ont participé au succès des Pays d’en haut.

C’est d’abord à Claude-Henri Grignon, l’auteur du classique québécois sur lequel est librement inspirée la série, qu’a rendu hommage le comédien.

« La fin de NOTRE petit maillon dans l’oeuvre de Claude-Henri Grignon ayant vu le jour en 1933 avec un premier chapitre: Un homme et son péché […]. Je dis « maillon » parce que cette oeuvre-fleuve se déploie depuis bientôt 90 ans, sous forme de romans, pièces de théâtres, Bds, radio-romans, téléromans, téléséries et films. Et elle continuera certainement à se réinventer bien après notre passage… et c’est très bien ainsi », a indiqué le comédien en dévoilant également en photo une copie du livre autographié par l’auteur.

Vincent Leclerc a bien entendu remercié le réalisateur Sylvain Archambault et l’auteur de la série Gilles Desjardins : « Merci à Sylvain Archambault de s’être battu pour moi dès le départ, puis de m’avoir donné des ailes. Tu as créé tout un western québécois : sale, dur, à la fois loufoque et tendre. Bravo. Et merci à Yann Lanouette-Turgeon et Yan England de nous avoir si bien portés par la suite. Merci aussi à Gilles Desjardins d’avoir su réinventer l’univers de Grignon pourtant déjà si riche. Gilles, tu as façonné une oeuvre bien à toi, moderne et forte, dépourvue de toute nostalgie. Merci de nous avoir poussés aussi loin. Quel plaisir de jouer tes mots. »

Énormément de souvenirs et d’amour se sont bâtis au fil des années, et c’est avec le coeur gros que Vincent Leclerc doit aussi laisser derrière lui toute l’équipe et la distribution qu’il considère comme sa famille.

« Famille avec qui je repartirais à la guerre ‪demain matin‬, sans hésitation aucune. Je vais m’ennuyer de vous et notre  »camp d’été » à Rawdon », a-t-il indiqué.

« J’ai une pensée toute particulière pour Sarah-Jeanne Labrosse, dont le talent n’a d’égal que sa gentillesse et sa rigueur. On s’est tenu la main pendant 6 ans… apprenant, tout comme nos personnages, à se connaître, à se comprendre…et à se faire confiance. Merci wife », a-t-il ajouté.

Le comédien a gardé ses derniers remerciements pour le public qui a soutenu l’émission avec coeur et fidélité : « Merci aux téléspectateurs de nous avoir si tôt adoptés, défendus même…et encouragés pendant ces 6 belles saisons. J’ai lu à peu près tous vos messages et commentaires. Vous avez été extrêmement généreux avec moi, avec nous. »

« Séraphin Poudrier, mon salaud, t’as rocké ma vie », a finalement conclu Vincent Leclerc.

Il n’y avait pas là de meilleurs mots de fin!

Party Mix
En direct de 16:00 à 19:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.